Trolls

Rien que pour le titre, il fallait que je le voie.
C’est pourtant la couleur qui a achevé de me convaincre. Une explosion d’arcs-en-ciel, de paillettes, de tonalités acidulées qui a éclairé notre soirée, aux trolls irunaguiens et à moi-même.

Et non contents de nous  amener un vrai et durable sourire aux lèvres, ces petits personnages bondissants ont réussi à nous entraîner dans leur rythme endiablé via une bande son absolument géniale.

Franchement, même si il n’y a pas grand chose à en dire faute de scénario vraiment original, je tire mon chapeau à la qualité d’images, qui a apporté juste assez de poésie pour que mes trolls à moi filent se laver les dents sans rechigner (la menace de se retrouver avec des dents de Bergens est redoutablement efficace), et en fredonnant « Earth, Wind and Fire ». Avec ses béquilles, c’était moins évident pour ma trollette de se trémousser…

Au final, une gentille et réjouissante soirée familiale, des trolls (les miens) ravis, et une folle envie de danser pour tout le monde. J’ai comme l’impression qu’on va remettre ça dans pas longtemps. L’aura « La la la Land » sans doute…

M’enfin moi, j’dis ça, j’dis rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *