Entre amis

On m’annonçait Olivier Baroux (Kad & O) à la barre, Zabou à l’écran avec Mélanie Doutey, Isabelle Gélinas, Jugnot, Auteuil, et Berléand, et une trame qui aurait pu être sympa.

On s’est tous déjà retrouvé coincés en vacances au moins une fois avec des amis boulets avec qui, finalement, le courant ne passait pas.

  • La copine qui emmène son copain sur la semaine de loc « entre filles » prévue depuis 1 an, et qui en profite pour rompre avec éclats et plomber définitivement l’ambiance pour tout le monde (été 1995)
  • Le copain dépressif qui prend votre compassion pour plus que ça et tente sa chance. (été 1997)
  • Le collègue de travail super sympa qui s’avère en fait n’être pas si sympa que ça au quotidien (été 2000)…

Bref, le scénario pouvait rappeler pas mal de choses vécues, et la distribution laissait entendre qu’on pouvait peut-être passer un bon moment.

Me suis bien plantée sur ce coup là…
On avait la musique, mais certainement pas les paroles.

Si ce n’est Zabou qui impressionne en aigrie magistrale qui donne envie de la passer par-dessus bord, le reste est d’une désespérante clichétude. Seuls les pectoraux du skipper sauvent 2 secondes durant la mise aux 90 minutes de film.

Il faut croire que tout ce qui était à voir a été mis dans la bande annonce. Alors ne perdez pas de temps, regardez la bande annonce, appelez des potes, et sortez.
Entre amis, c’est comme ça que ça se passe vraiment.

M’enfin moi, j’dis ça, j’dis rien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *